Corine

vendredi 9 mars
Le Hangar

Corine

vendredi 9 mars – Le Hangar

Corine, prénom délicieusement suranné qui pourrait bientôt nous revenir.
Pourquoi ? Et pourquoi, pourquoi pas ? Parce que

Corine était fut l’un des prénoms les plus donnés en France à la fin des trente glorieuses sous Giscard, le Télécran, le Rubik’s cube et la 4L. Une célébration joyeuse, populaire et utopique…

Corine, c’est aussi le terme que les prostituées parisiennes attribuaient à leur carburant maléfique, leur poudre d’oubli.

Celle des années d’excès et des années disco, du Palace et de ses danseurs qui ne se lassent jamais.

Avec sa coupe de cheveux XXL permanentée et peroxydée à la Bonnie Tyler, impossible de rater Corine. Après son premier EP « Fille de ta région », sorti l’année dernière, ode au 3615 Ulla et au disco, la chanteuse vient de sortir «Cocktail», un titre à l’ambiance vaporeuse et sensuelle. À son image.

Corine, c’est un peu «Toutes les femmes de ta vie», comme le chantaient les L5 : «La tata qui nous donnait à manger à l’école primaire, la coiffeuse de ton village, la bibliothécaire… J’ai croisé un nombre incroyable de Corinne quand j’étais enfant» raconte-t-elle. Une femme de tous les jours couplée à une diva spectaculaire et sexy. Une voix de minitel rose, des paroles déconcertantes inspirées des films de la Nouvelle Vague et leurs propos faussement naïfs dans un univers tout droit sorti des années Giscard, empreint de l’esprit du Palace.