Fabrizio Rat La Machina

samedi 24 mars
22h30 03h30
Le Camji

Fabrizio Rat La Machina

samedi 24 mars – Le Camji
22h30 03h30

Le rapport qu’a Fabrizio Rat avec la musique est singulier. Cet artiste complet qui s’est retrouvé étripé entre le piano, depuis sa tendre enfance à Turin, et la musique techno avec qui il a fait plus ample connaissance à Paris. Ce mélange incongru donne vie à un nouvel album « The pianist », produit par le label « Blackstrobe Records » d’Arnaud Rebotini.
Pendant des années, Fabrizio Rat a mené une sorte de double vie cachant à son conservatoire qu’il jouait de la techno et dissimulant à son studio de dance music dans lequel il y travaillait qu’il faisait du piano mais il se fait vite démasqué et intègre le groupe cabaret contemporain dont il devient le pianiste.

En 2016, il entame son projet solo, Fabrizio Rat la machina. c’est là que tout se révèle Fabrizio redonne au piano une deuxième vie. Il ne se contente pas d’appuyer sur les notes du piano, mais il va complètement manipuler les cordes du piano pour donner un nouveau son à cet instrument. Tout ceci en fusion avec la répétitivité de la techno c’est quasiment un nouveau genre qui est né.

« J’ai réalisé que j’avais beaucoup de choses à apprendre des machines, et qu’en essayant de les comprendre et en étudiant leurs secrets j’aurais pu pousser les limites du piano qui est ma machine depuis toujours. Un piano qui n’est pas seulement fait de touches mais aussi de cordes à étouffer, toucher et frapper pour le pousser au-delà des utilisations auquel on est habitué », déclare Fabrizio.

Ici, l’humain se transforme pour devenir La Machina (la machine). La force de la répétition humaine, l’imperfection des machines analogiques amènent le public dans une spirale addictive. Une performance rare dans le monde du clubbing. La main droite est le séquenceur du ‘technopiano’, la main gauche est le DJ qui gère la boîte à rythme et la basse, et mixe le tout. Difficile de savoir qui est la vraie machine. Le piano devient un gigantesque synthétiseur, ‘préparé’ par des techniques de ‘bricolage’ DIY, du scotch et de la patafix sur les cordes, pour en transformer le son de façon organique et se détacher du romantisme et lyrisme de l’instrument.

Aérobrasil / Golan / Calling Marian / Fabrizio RAT

samedi 24 mars 2018 – Le Camji
Ouverture des portes : 22h00
Billetterie