NIKOLA

samedi 18 mars
18h00 19h00
Scène extérieure - Port Boinot (repli Camji si intempéries)

NIKOLA

samedi 18 mars – Scène Extérieure – Port Boinot
18h00 19h00

Nikola – Gratuit

La musique est faite de contrastes. Elle permet à des artistes comme Nikola d’exprimer une quête de sens et des contraires. Car dans ses chansons, le chanteur, compositeur et multi-instrumentiste de 20 ans extériorise à la fois sa complexité intérieure et son besoin d’aller à l’essentiel. Né dans une famille monténégrine et d’une culture où les sentiments restent tus, Nikola a appris, grâce à la musique, à exprimer ses ressentis et ses aspérités. Alors, depuis petit, il compose seul dans sa chambre, écrit des exutoires, des envolées poétiques qui mélangent les sonorités organiques à celles plus industrielles et bruitistes de l’électronique. Avec, comme influences, la grande chanson française de Jacques Brel ou Léo Ferré, confrontée à celle de son temps, celle qui s’est mariée au rap et aux thématiques modernes. 

« J’écris bien, mais j’écris bien mieux quand j’ai le cœur brisé », chante-t-il. Nikola a la tristesse comme muse, la fait jaillir dans des piano-voix qui transpercent l’auditeur. Il traduit un sentiment de décalage qui l’a suivi toute sa vie et qui motive le mélange des genres, des esthétiques et des extrêmes. Comme lorsqu’il allie les machines à sa voix limpide, humanisant la technologie, prouvant une fois de plus que les contraires s’attirent à condition de les maîtriser. Révélé en 2021 par le Printemps de Bourges, épaulé par le projet Variation(s) du FGO Barbara qui lui permet d’enregistrer dans le mythique studio Motorbass et placé sous le feu des projecteurs de l’émission The Artist (France 2) où il parvient en finale, Nikola se livre à présent au public avec son premier EP “Une saison en enfance” qui condense 20 ans de vie en 6 titres bruts et tranchants, aussi intimes qu’universels. Qui le racontent, qui dessinent les fêlures qui laissent apparaître sa lumière. 6 titres nés d’une création solitaire, qui imposent la musicalité et la poésie qui ont mûri dans son âme d’enfant, avec le recul de l’adulte qu’il essaye de devenir. Il est enfin prêt à montrer ses doutes, ses espérances, et son talent : celui d’un nouvel artiste ancré dans son époque et à côté duquel il ne faudra pas passer.