TERRIER

vendredi 18 mars

TERRIER

vendredi 18 mars –

Quand il est impossible de décrire en deux ou trois mots le style d’un artiste, on a la certitude d’être en présence d’une personnalité hors du commun. C’est bien le cas lorsque les compositions à fleur de peau de David Enfrein alias Terrier, déferlent dans nos oreilles.

Sous sa patte unique, rock, chanson, et même rap, sont emportés dans un flot tumultueux de musiques et de mots qui renverse tout sur son passage. Octobre 2019, celui qui a grandi en Vendée, du côté de Landeronde, lâche un premier son “Tourniquet” au sujet d’une fille qui lui a bien pris la tête. On découvre alors la rage sourde, les mots qui frappent, la musique folle mixant énergie rock et beat hip-hop d’un univers vraiment singulier. Maintenant c’est en sept titres sur le bien nommé Naissance que Terrier nous fournit les clés pour tenter de comprendre son monde renversant où affleurent les fêlures, le grand yoyo relationnel des amours et des amitiés et une certaine mélancolie liée à la naïveté de l’enfance. Capable aussi bien de bombarder des punchlines tel un rappeur (“j’rêvais quand j’étais môme, mais j’ai pas grandi”) que de brancher ses morceaux sur du courant cold wave, Terrier s’affirme comme un compositeur renversant et un sacré swingueur de mots.